La salle du Conseil national, déserte

Le Parlement fédéral annule la troisième semaine de la session de printemps

- 16 mars 2020 -

Le Parlement fédéral prend ses responsabilités et renonce à siéger cette semaine. L’annonce est tombée dimanche en fin de journée : la troisième semaine de la session de mars n’aura pas lieu.

Il s’agit de protéger les élus vulnérables, les proches des élus et la population. Alors que la vie sociale doit être ralentie depuis vendredi, sur ordre du Conseil fédéral, et que certains cantons l’ont suspendue durant le week-end, les Chambres suivent le mouvement.

Pour la première citoyenne du pays, il s’agit aussi de montrer l’exemple dans une période difficile. Isabelle Moret, présidente du Conseil national.

En fin de semaine dernière, les parlementaires estimaient encore possible de continuer, moyennant des restrictions supplémentaires de l’accès au Palais fédéral.

Mais la situation a rapidement évolué, avec des centaines de cas supplémentaires et des mesures plus strictes dans certains cantons. Hans Stöckli, président du Conseil des Etats.

C’est ainsi toute une semaine de débats qui est supprimée, lors de laquelle le Conseil national devait par exemple se pencher sur la Loi sur le CO2 et sur le mariage pour tous.

L’interruption de la session parlementaire est une mesure forte, à laquelle les plus hautes instances s’étaient refusées ces deux dernières semaines.

De Berne, un dossier de Jérôme Favre.

Il est par ailleurs possible, si ce n’est probable, que le Conseil fédéral prenne très prochainement de nouvelles dispositions, lui qui a tenu une séance extraordinaire dimanche soir au sujet du coronavirus.

Pour limiter la propagation du coronavirus, le Conseil fédéral ferme les écoles

Daniel Koch, Monsieur coronavirus à la Confédération