Le déconfinement accéléré de la Suisse présenté par Simonetta Somaruga et Alain Berset

Le Conseil fédéral accélère le rythme du déconfinement

- 29 avril 2020 -

Le Conseil fédéral donne un coup d’accélérateur au déconfinement. A partir du lundi 11 mai, en plus des écoles obligatoires, les magasins, les restaurants, les musées et les bibliothèques rouvriront. Les transports publics circuleront à nouveau selon l’horaire normal, les sportifs pourront reprendre l’entraînement, en petits groupes.

Mais le Conseil fédéral a décidé de prolonger jusqu’à fin août les manifestations et les rassemblements de plus de 1000 personnes. La règle des rassemblements jusqu’à 5 personnes perdure, tout comme l’hygiène des mains et la distance de 2 mètres.

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga.

Le nouveau pari du Conseil fédéral : miser sur la prudence et la responsabilité des Suisses. Le ministre Alain Berset.

La Suisse entre dans une phase d’endiguement, où il s’agira de retracer les chaînes de transmission du virus. Alain Berset.

La reprise de l’activité commerciale est une bonne nouvelle, mais le chemin sera long. Tous les magasins pourront, comme déjà préalablement annoncé, rouvrir leurs portes le 11 mai, en prenant des mesures pour respecter les règles d’hygiène et de distanciation sociale.

La reprise progressive de l’activité réjouit Guy Parmelin, qui en appelle à la responsabilité de tous pour éviter une rechute, car la situation est sérieuse. On écoute le ministre de l’Economie.

Le Conseil fédéral s’est encore prononcé sur la délicate question des examens de maturités. Il a décidé d’autoriser les cantons qui le souhaitent de ne pas organiser ces examens. Guy Parmelin.

En plus des activités scolaires, économiques et commerciales, le Conseil fédéral relance la pratique du sport à partir du 11 mai. Les entraînements redeviennent possibles, mais pas à plus de 5, sans contact physique, en respectant les prescriptions d’hygiène et de distance. Il faudra aussi avoir préparé un concept de protection.

Les matches de football professionnel pourront reprendre à partir du 8 juin, mais sans public.

Qu’en est-il des activités de guides de montagne et des piscines à ciel ouvert ? La ministre des sports Viola Amherd.

La vie politique repart en trombe, avec un super-dimanche de votations planifié le 27 septembre, avec 5 objets dont l’initiative de l’UDC pour résilier la libre circulation avec l’Union européenne, le crédit pour l’achat d’avions de combat, le congé paternité ou la loi sur la chasse.

N’est-ce pas trop ? La population parviendra-t-elle à se forger une opinion sur tous les objets ? Le chancelier de la Confédération Walter Turnherr.

Sachez encore que le Conseil fédéral veut 1 milliard 900 millions de francs pour l’aviation. C’est le montant qu’il demande au Parlement pour soutenir avant tout les compagnies aériennes Swiss et Edelweiss, qui manquent de liquidités.

L’aide consistera en garanties de prêts soumises à conditions: l’argent devra par exemple financer des infrastructures suisses et aucun dividende ne sera versé avant le remboursement total des crédits. Les deux compagnies pourront compter sur un maximum d’un milliard 275 millions de francs. EasyJet n’aura rien. Serge Gaillard, directeur de l’Administration fédérale des Finances.

Un dossier préparé à Berne par Jérôme Favre et Serge Jubin.