Christian Levrat et Roger Nordmann, président du Parti socialiste et chef du groupe parlementaire

Le Parti socialiste réclame 200 francs par habitant en Suisse pour sortir de la crise

- 17 avril 2020 -

A soin tour, le Parti socialiste suisse présente son plan de sortie de la crise du Covid-19. Avec un accent économique et social.

Le PS exige que les primes maladies 2021 soient gelées au niveau de 2020, que les emplois d’importance systémique comme ceux des soins, souvent occupés par des femmes, soient valorisés. Il réclame des investissements écologiques et un bon de 200 francs par habitants.

Le chef du groupe parlementaire socialiste, le Vaudois Roger Nordmann.

Facture des 8 millions et demi de bons : 1,7 milliard de francs, à charge de la Confédération.

Le bon de 200 francs est l’une des mesures du plan de relance préconisé par le PS. Son président Christian Levrat.

Le Parti socialiste propose ainsi d’augmenter de 10% l’impôt fédéral direct des personnes physiques à compte de 300’000 francs de revenu imposable et de prélever un impôt de solidarité de 5% sur le bénéfice des entreprises.