Articles dans la catégorie : « Elections fédérales »

L'UDC vaudoise Alice Glauser aura siégé près de 8 ans au Conseil national, en deux fois

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Alice Glauser (UDC/VD)

- 10 septembre 2019 -

Elle était peut-être la seule, ou en tout cas l’une des rares UDC féministes – Alice Glauser quitte le Parlement. A bientôt 65 ans, la conseillère nationale vaudoise veut consacrer davantage de temps à sa famille, elle qui aura siégé près de huit ans sous la coupole fédérale, mais en deux fois.

Elue en 2007, elle n’avait pas été réélue en 2011, ni en 2015, mais avait retrouvé Berne suite à l’élection de Guy Parmelin au Conseil fédéral en décembre de cette année-là.

Lire la suite de l’article

Les conseillers aux Etats Robert Cramer et Liliane Maury-Pasquier tirent leur révérence.

Elections fédérales 2019 : les enjeux à Genève

- 09 septembre 2019 -

A Genève, les élections fédérales s’annoncent plus ouvertes que jamais. Genève partage avec Neuchâtel la particularité d’avoir moins de candidats qu’il y a quatre ans, et aussi celle d’avoir deux sortants qui ne se représentent pas au Conseil des Etats.

La socialiste Liliane Maury-Pasquier et l’écologiste Robert Cramer se sont imposés à la Chambre des cantons depuis 2007; ils  libèrent des places que convoitent 15 personnes.

Lire la suite de l’article

L'autoritaire conseiller national UDC bernois Adrian Amstutz

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Adrian Amstutz (UDC/BE)

- 07 septembre 2019 -

Adrian Amstutz, longtemps premier UDC au Parlement, ne reviendra pas en décembre. A 65 ans, et malgré les encouragements de son parti, l’UDC bernois ne briguera pas de nouveau mandat cet automne.

Il veut passer plus de temps avec sa famille, après 16 années sous la coupole. Adrian Amstutz, au style militaire et au visage souvent fermé, a été le chef du groupe UDC aux Chambres fédérales durant cinq ans, rôle qui lui a valu une image d’homme austère, voire froid.

Lire la suite de l’article

Jürg Grossen, président des Vert'libéraux depuis 2017

Fédérales 2019 : les enjeux pour les Vert’libéraux avec le président Jürg Grossen

- 05 septembre 2019 -

L’écologie de droite a elle aussi le vent en poupe. Raisonnable, le PVL est optimiste. En 2015, les Vert’libéraux avaient perdu des sièges, voyant leur représentation au Conseil national passer de 12 à 7 membres (ils sont aujourd’hui 8, après l’arrivée récente d’un dissident socialiste).

Et lorsque le président historique et fondateur du parti, Martin Bäumle, a passé la main deux ans après les élections, certains y ont vu un coup dur, voire fatal, pour la formation.

Lire la suite de l’article

Le libéral-radical neuchâtelois Raphaël Comte quitte le Conseil des Etats après y avoir siégé 10 ans et l'avoir présidé en 2016

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Raphaël Comte (PLR/NE)

- 03 septembre 2019 -

Alors que certains parlementaires s’agrippent à leurs sièges, comme l’UDC argovien Maximilian Reimann, 77 ans, élu depuis 32 ans, mis à l’écart par son parti, mais qui brigue un nouveau mandat sur une liste de seniors,

D’autres passent le témoin alors qu’ils n’ont pas 40 ans. C’est le cas du conseiller aux Etats PLR neuchâtelois Raphaël Comte. Dix ans de parlement fédéral et il juge, à 39 ans, qu’il a fait son temps. Il a notamment présidé la Chambre des cantons en 2016.

Lire la suite de l’article

Elections fédérales 2019 : les enjeux à Neuchâtel

- 02 septembre 2019 -

Neuchâtel est certainement l’un des cantons où le suspense lié aux élections fédérales 2019 est le plus intense. Avec au moins quatre enjeux où les pronostics s’avèrent difficiles : l’UDC conservera-t-elle son siège ? La gauche obtiendra-t-elle un 3e siège ? Si l’UDC venait à perdre son fauteuil, qui du PLR, du PS ou des Vert’libéraux le récupérera ? Et quelle femme socialiste entrera au Conseil des Etats ?

Ajoutez à cela le fait que 4 des actuels 6 parlementaires fédéraux neuchâtelois s’en vont.

Lire la suite de l’article

La Constitution jurassienne empêche la démocrate-chrétiennne Anne Seydoux de briguer un quatrième mandat au Conseil des Etats

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Anne Seydoux (PDC/JU)

- 31 août 2019 -

Parmi la cinquantaine de parlementaires fédéraux qui ne briguent pas de nouveau mandat le 20 octobre figurent 5 des 6 femmes qui siègent actuellement au Conseil des Etats : Géraldine Savary, Liliane Maury Pasquier, Anita Fetz, Pascale Bruderer et Anne Seydoux.

La juriste démocrate-chrétienne jurassienne de 60 ans Anne Seydoux aura passé 12 ans à la chambre des cantons. Elle se sera illustrée par ses combats pour l’égalité et la défense des droits humains.

Lire la suite de l’article

Christian Levrat, président du Parti socialiste suisse depuis 2008

Fédérales 2019 : les enjeux pour le Parti socialiste avec son président Christian Levrat

- 29 août 2019 -

Le second parti du pays s’est installé sous les 20%, il était au-dessus entre 1995 et 2003. Les derniers sondages lui promettent 18,7%.

Le Parti socialiste fait campagne en s’appuyant sur 4 thèmes : le climat, l’égalité, le montant des primes maladies et le maintien en emploi des travailleurs âgés.

Lire la suite de l’article

Robert Cramer est le dernier représentant des Verts au Conseil des Etats

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Robert Cramer (Vert/GE)

- 27 août 2019 -

Etre écologiste au Conseil des Etats, c’est le plus souvent être bien seul… Robert Cramer est entré à la Chambre des cantons en 2007 et, à 65 ans aujourd’hui, il estime venu le temps de passer la main à plus jeune, en espérant l’élection de Lisa Mazzone cet automne.

L’écologiste genevois, qui était conseiller d’Etat il y a douze ans et devait le rester encore deux ans, était arrivé aux Etats en même temps que son collègue de parti vaudois Luc Recordon.

Lire la suite de l’article

Marianne Maret, candidate PDC à la succession de Jean-René Fournier au Conseil des Etats

Elections fédérales 2019: les enjeux en Valais

- 26 août 2019 -

La force du PDC, ou sa faiblesse, est l’enjeu central des élections en Valais. Les démocrates-chrétiens règnent depuis toujours et sans partage sur le Conseil des Etats et détiennent la moitié des sièges au National, après en avoir gagné un quatrième en 2015.

Mais le contexte n’est plus le même: si l’UDC cherchera plutôt à maintenir ses acquis, elle qui avait obtenu un deuxième siège il y a quatre ans, les autres partis se sentent pousser des ailes.

Lire la suite de l’article