Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, secrétaire d'Etat à l'Economie, et Daniel Koch, de l'OFSP

Premier week-end d'avril sur le font du Covid-19: pas de relâchement

- 4 avril 2020 -

L’épidémie de coronavirus n’a pas encore atteint son pic en Suisse. Le nombre de cas positifs, plus de 20’000 samedi, et de décès, 540, continue d’augmenter, raison pour laquelle la Confédération appelle les Suisses à continuer de respecter les règles.

Si une réunion a eu lieu pour évoquer les scénarios de sortie de crise, il est toujours trop tôt pour envisager une levée des mesures prises pour lutter contre le virus.

L’idée de permettre aux personnes en bonne santé d’aller au travail en portant un masque ne trouve pas grâce aux yeux de Daniel Koch, délégué de l’Office fédéral de la Santé publique pour la crise.

Peut-on réellement déjà envisager d’ouvrir à nouveau certains commerces ? L’UDC proposait mardi que l’école reprenne, que les restaurants accueillent des clients et que tous les Suisses n’étant pas considérés comme «à risque» retournent au travail le 20 avril.

Le parti mettait toutefois comme condition que les mesures d’hygiène soient respectées et que le port du masque de protection soit rendu obligatoire et le matériel distribué à toute la population. Pour Daniel Koch, cette mesure ne fait pas sens.

Des discussions ont aussi eu lieu entre la Confédération et les acteurs du tourisme, où une aide à plus long terme a été évoquée. Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, secrétaire d’Etat à l’Economie.

L’attente peut être longue pour les plus de 4’900 militaires mobilisés. Au vingtième jour d’engagement de l’armée dans la lutte contre le coronavirus, 1300 personnes ont été déployées, les autres attendent encore leur mission.

Et les militaires qui ont été envoyés sur le terrain peuvent aussi se retrouver à disposition d’hôpitaux, par exemple, durant toute une journée sans qu’il ne soit fait appel à leurs services. Leur mobilisation s’effectuera dans la durée, et les congés sont pour l’heure suspendus, même si des autorisations individuelles de sortie ont été octroyées. Le brigadier Raynald Droz,

L’armée devrait réintroduire le 15 avril des congés généraux, par petits groupes. Elle avait déjà annoncé soigner la connexion internet pour assurer les échanges des militaires avec leur famille.