Les conseillers fédéraux Ueli Maurer, Guy Parmelin et Alain Berset, lors de la conférence de presse du vendredi 20 mars à Berne

Pas de confinement, mais 40 milliards pour soutenir l'économie

- 20 mars 2020 -

Le Conseil fédéral ne veut pas interdire aux Suisses de sortir, mais il interdit à présent les rassemblements, même spontanés, de plus de cinq personnes dans l’espace public.

La police pourra infliger des amendes d’ordre de 100 francs par personne. Et les cantons pourront fermer les chantiers sur lesquels les recommandations de l’OFSP ne sont pas respectées.

Mais le gouvernement n’a pas voulu aller jusqu’au confinement, contrairement à certains pays voisin. Alain Berset, ministre de la Santé publique.

L’enveloppe pour soutenir l’économie a été quadruplée. Les indépendants pourront aussi en profiter, s’ils ne sont pas déjà indemnisés ou assurés.

Guy Parmelin, ministre de l’Economie, a dit aux médias qui pourra bénéficier d’un dédommagement journalier de maximum 196 francs par jour.

Ralentie par les mesures prises pour enrayer l’épidémie de coronavirus, l’économie suisse fonctionne à 80% de ses capacités, et le Conseil fédéral veut la maintenir à bon niveau. La Confédération cautionnera ainsi des prêts pour des PME jusqu’à hauteur de 20 milliards de francs.

Ueli Maurer, conseiller fédéral et chef du Département fédéral des Finances.

Le Conseil fédéral consacrera par ailleurs 280 millions de francs au soutien des acteurs culturels, et 100 millions seront à disposition des organisations sportives bénévoles et professionnelles.

100 francs d’amende attendent ceux qui se réunissent à plus de 5 dans l’espace public. «Il faut arrêter de plaisanter», a dit le conseiller fédéral Alain Berset, qui demande des mesures fermes, notamment sur les chantiers.