Le directeur de la section emploi au SECO Boris Zürcher

Mardi ordinaire de lutte contre le Covid-19: ruée sur les RHT, l'armée se déploie et le DFAE rapatrie

- 24 mars 2020 -

Le ministre de l’Economie Guy Parmelin a réuni mardi matin à Berne les partenaires sociaux pour évaluer la pertinence des options économiques prises vendredi par le Conseil fédéral. Elles doivent être formellement validées ce mercredi.

S’il y a eu des discussions concernant la perte de gain des indépendants ou le taux d’intérêt des prêts bancaires cautionnés par la Confédération, une mesure fait l’unanimité : l’utilisation massive du chômage partiel.

Le directeur du secteur emploi au Secrétariat d’Etat à l’économie Boris Zürcher.

Le fonds de l’assurance chômage dispose de 8 milliards de fonds propres et il est possible, selon la loi, d’emprunter jusqu’à 6 autres milliards.

Les militaires engagés dans la lutte contre le Covid-19 continuent d’être progressivement déployés. Sur les 3000 hommes mobilisés, un millier est à pied d’œuvre. D’autres renforceront le corps des gardes-frontière.

Le brigadier Raynald Droz.

Selon le brigadier Droz, les 2900 autres ne répondaient pas aux besoins immédiats. Ils recevront un courrier de remerciement pour leur mise à disposition.

Comme promis, la Suisse organise le rapatriement de ses ressortissants et touristes bloqués dans certains pays, d’Amérique du sud ou d’Afrique du nord. Près de 2000 personnes pourront ainsi rentrer en Suisse. Avant la fin du mois.

Hans-Peter Lenz, directeur du centre de gestion des crises au DFAE.

Hans-Peter Lenz précise que les personnes ramenées par la Confédération en Suisse paieront tout ou partie des frais occasionnés par leur rapatriement.

Pas de confinement, mais 40 milliards pour l’économie