Les conseillers fédéraux Guy Parmelin et Alain Berset, pour présenter les nouvelles mesures restrictives

Le nouveau tour de vis sévère du Conseil fédéral pour endiguer la pandémie

- 18 décembre 2020 -

Le Conseil fédéral donne un tour de vis supplémentaire dans les mesures restrictives pour tenter de juguler la pandémie. Aux rares exceptions des cantons qui pourront se maintenir sous le taux de reproduction de R1, les restaurants devront être bouclés. Complèment. A partir de mardi prochain et jusqu’au 22 janvier.

Les lieux de loisirs et de cultures sont aussi fermés. Mais pas les domaines skiables. L’accès aux magasins reste possibles, mais selon des horaires limités, et pas le dimanche.

Pourquoi renforcer les mesures ? Le conseiller fédéral Alain Berset.

Les cantons où la situation est encore favorable peuvent toutefois déroger aux règles nationales. Mais cela pourrait ne pas durer, comme l’a souligné Alain Berset.

Du côté des stations, même combat, ou presque. Les mêmes règles sanitaires seront appliquées, y compris la fermeture des restaurants, exception faite des établissements liés à un hôtel. Les cantons doivent pour leur part se prononcer sur l’ouverture, ou non, des installations sur leur territoire. Mais Alain Berset leur a lancé un avertissement.

Les restaurants fermeront donc leurs portes mardi prochain dans toute la Suisse, ou presque. La mesure concerne également les centres sportifs et les lieux culturels. Le gouvernement n’a pas annoncé de soutiens financiers supplémentaires pour ces branches. Il mise sur les aides existantes. Les explications du ministre en charge de l’économie Guy Parmelin.

Guy Parmelin a également rappelé que l’aide destinée aux cas de rigueur allait être élargie dès samedi au vu des fonds débloqués par le Parlement.

Les magasins doivent limiter leur capacité d’accueil des clients, s’en tenir à des horaires restrictifs, fermer à 19 heures et le dimanche. Ils seront carrément bouclés 3 jours du 25 au 27 décembre. Il faudra s’organiser en conséquence, selon le conseiller fédéral Alain Berset.

Le Conseil fédéral réitère l’exigence de s’en tenir à des réunions de 10 personnes. A Noël, et au Nouvel An. Alain Berset.