Les conseillers fédéraux Guy Parmelin, Simonetta Sommaruga, Alain Berset et le vice-chancelier André Simonazzi

Le nouveau paquets de mesures du Conseil fédéral pour endiguer la propagation du virus

- 28 octobre 2020 -

Tous les yeux étaient braqués sur Berne ce mercredi dans l’attente des nouvelles mesures du Conseil fédéral. Après de longues heures d’attente, le gouvernement vient de les dévoiler, et elles sont nombreuses.

Au menu : obligation du port du masque dans les rues fréquentées, restriction des rassemblements, à 10 personnes en privés, à 50 spectateurs dans les stades et les salles de spectacles, fermeture des bars et restaurants dès 23 heures et enseignement à distance dans les universités.

Le détail des principales mesures avec le ministre de la santé Alain Berset. Tout d’abord, l’interdiction des manifestations avec plus de 50 personnes.

Toute réunion, privée ou publique, sera limité à 10 personnes.

Les activités culturelles et sportives sont limitées elles aussi.

Le Conseil fédéral décrète le port du masque obligatoire dans les lieux publics où il y a du monde.

La Suisse va intensifier les tests. En plus des quelque 30’000 tests PCR, les tests rapides sont autorisés dès lundi prochain. Alain Berset.

Le Conseil fédéral a donc pris mercredi toute une série de mesures susceptibles d’endiguer l’épidémie. Mesures sanitaires d’abord, économiques ensuite.

Ainsi, les mesures de soutien aux acteurs économiques empêchés de travailler sont reconduites. Le ministre de l’économie Guy Parmelin.

Le gouvernement a ainsi décidé d’interdire toutes les manifestations de plus de 50 personnes. Cette règle est valable jusqu’à nouvel avis pour les théâtres, mais aussi pour les clubs de sport. Un coup dur, comme l’a reconnu le ministre en charge de la santé, Alain Berset.

Ces mesures sont en vigueur dès jeudi. Le Conseil fédéral n’a pas fixé de limite quant à leur validité. Pourquoi ?

Les mesures sont-elles suffisantes ? Quand pourra-t-on vérifier que le but est atteint ?

A Berne, l’analyse de notre correspondant Serge Jubin.