Ancien politicien PDC, le Fribourgeois de 68 ans Urs Schwaller présidait La Poste depuis avril 2016

Le président de La Poste Urs Schwaller s'en ira en décembre

- 11 mars 2021 -

Le Fribourgeois Urs Schwaller quittera la présidence de la Poste le 1er décembre. Il l’a annoncé jeudi matin à Berne. Après une carrière politique qui aurait pu le mener au Conseil fédéral en 2009, le Singinois âgé de 68 ans a dû naviguer en eaux troubles durant les 5 ans de présidence à la Poste. Il a dû gérer le scandale Car Postal et rétablir la confiance.

Urs Schwaller estime transmettre une entreprise en bonne forme. Malgré la crise, La Poste a dégagé un bénéfice de 178 millions en 2020. Elle estime avoir rempli sa mission.

Un exploit ? Ou La Poste fait-elle seulement ce pourquoi elle existe ? La réponse d’Urs Schwaller.

La crise du Covid a accéléré la mutation de La Poste. De moins en moins de lettres, toujours davantage de colis, beaucoup d’investissement dans la numérisation.

Le client type de la Poste est-il désormais l’entreprise, davantage que le particulier ? Urs Schwaller.

La Poste reste en constante mutation, vers le numérique et dans son réseau. Quelques filiales devront encore disparaître.

A 68 ans, le Fribourgeois Urs Schwaller estime que la stabilité est revenue dans une entreprise secouée par le scandale Car postal. Il se retire l’esprit serein. Il répond aux questions de notre correspondant à Berne Serge Jubin.

La ou le successeur d’Urs Schwaller à la présidence de la Poste sera choisi par le Conseil fédéral, puis formellement élu par l’assemblée générale de La Poste le 27 avril.

La Poste mise sur le numérique et la logistique. Et fermera encore 150 bureaux