Le Bernois Albert Rösti préside aux destinées de l'UDC depuis 2016.

Fédérales 2019 : les enjeux pour l'UDC avec son président Albert Rösti

- 15 août 2019 -

L’UDC est et restera le premier parti de Suisse le 20 octobre, mais il devrait perdre des voix. En fin d’année dernière déjà, les sondages prédisaient un recul des électeurs démocrates du centre, alors que le parti tutoyait les 30% de voix en automne 2015.

Depuis le début de la législature, l’UDC souffre: sa majorité de fait avec le PLR au Conseil national n’a que peu servi et ses récents résultats dans les cantons sont plus que décevants.

Mais, à la veille des élections fédérales, son président n’est pas démoralisé, lui qui met en avant plusieurs succès, notamment sur l’Europe. Entretien avec Albert Rösti.

L’interview d’Albert Rösti, président de l’UDC

Albert Rösti, président de l’UDC depuis le printemps 2016, répondait à Jérôme Favre, l’un de nos correspondants à Berne.

Fédérales 2019 : les enjeux pour le PDC avec son président Gerhard Pfister

Fédérales 2019 : les enjeux pour le Parti socialiste avec son président Christian Levrat

Fédérales 2019 : les enjeux pour les Vert’libéraux avec leur président Jürg Grossen