Le chef de la pharmacie de l'armée Daniel Aeschbach

Critiquée dans sa gestion des masques, la pharmacie de l'armée estime relever le défi logistique des vaccins

- 11 février 2021 -

La pharmacie de l’armée est un acteur logistique majeur de la lutte contre la pandémie. Elle a été chargée d’acheter les masques au printemps dernier et une grosse quantité de matériel médical. Depuis la fin décembre, c’est elle qui reçoit, stocke et redistribue aux cantons les doses de vaccin.

Cible de critiques, elle s’est employée à démontrer, jeudi à Berne, qu’elle a rempli sa mission à satisfaction. Tout en reconnaissant avoir commis des erreurs et avoir été quelque peu dépassée par l’ampleur de la tâche.

Le chef de la pharmacie de l’armée Daniel Aeschbach.

Le chef de la pharmacie de l’armée Daniel Aeschbach et ses collaborateurs tiennent à dire haut et fort qu’ils ont relevé le défi gigantesque de gérer d’énormes quantités de matériel médical.

Et là, ils livrent sans accroc les doses de vaccins aux cantons. Comment est-ce que ça fonctionne ? Est-ce que tout est si efficace que ça ? Serge Jubin l’a demandé à Daniel Aeschbach.