Coronavirus: le Conseil fédéral met la Suisse en "situation extraordinaire"

- 16 mars 2020 -

En situation « extraordinaire », la Suisse ferme ses frontières et mobilise l’armée. Le Conseil fédéral a décidé lundi de requalifier la situation, ce qui lui permet d’édicter des mesures nationales, identiques et impératives pour tous les cantons.

Dès minuit, plus aucune manifestation, publique ou privée, ne pourra être organisée en Suisse et tous les établissements de loisirs seront fermés, ainsi que les marchés, les restaurants, les bars ou les salons de coiffure, et ce jusqu’au 19 avril.

Les magasins d’alimentation pourront rester ouverts, et le gouvernement insiste sur le fait que l’approvisionnement du pays est garanti.

D’autres mesures sont prises. A Berne, Jérôme Favre.

Et pour le conseiller fédéral en charge de la Santé, ces nouvelles mesures étaient nécessaires. Alain Berset.

L’armée engage jusqu’à 8000 militaires dans la lutte contre le coronavirus. Elle est prête à intervenir en mobilisant en priorité les recrues et les militaires en cours de répétition. Viola Amherd, cheffe du Département fédéral de la Défense.

«Un pour tous, tous pour un»: les partis politiques font bloc derrière le Conseil fédéral. Un communiqué commun affirme un soutien «sans réserve» de la classe politique aux mesures «draconiennes mais nécessaires» prises par le gouvernement.

Ces décisions ont été prises après deux séances extraordinaires lors desquelles le Conseil fédéral a fait le point sur les mesures déjà annoncées vendredi. Alain Berset, ministre de la Santé publique.

Le dernier décompte de l’Office fédéral de la santé publique fait état de 2330 cas avérés de coronavirus en Suisse, et 14 décès.