Le brigadier Raynald Droz: "Ces jeunes étaient venus pour un cours de trois semaines, ils resteront mobilisés trois mois"

12e jour de situation "extraordinaire" en Suisse : 280 personnes sous respirateurs, 3000 militaires retenus pour au moins trois mois

- 28 mars 2020 -

Un millier de nouveaux cas d’infection au coronavirus ont été enregistrés en Suisse samedi. A midi, l’Office fédéral de la santé publique en dénombrait 13’213. Et au moins 235 décès.

Le site corona-data qui agrège les chiffres des cantons en est à 254 morts. Cet après-midi à Berne, le responsable des maladies transmissibles à l’OFSP Daniel Koch a donné de nouveaux chiffres sur l’ampleur de l’épidémie en Suisse.

On l’écoute.

Propos traduits par Serge Jubin. Entre autres informations fournies ce samedi, le SECO, le secrétariat d’Etat à l’économie, affirme que 15% de la population active du pays est désormais au chômage partiel.

La mobilisation militaire n’est pas qu’un effet d’annonce, pour les soldats concernés. En particulier ceux des troupes sanitaires. Ainsi, environ 3000 militaires entrés pour un cours de 3 semaines, resteront en service au moins trois mois.

Cela concerne quatre bataillons hôpitaux, huit compagnies sanitaires et les soldats en service sanitaire long. Le brigadier Raynald Droz.

Les frontières sont donc fermées depuis 12 jours et l’état de situation exceptionnelle. L’administration fédérale des douanes constate que la situation est calme aux postes frontières encore ouverts et qui contrôlent le passage.

24’000 personnes n’ont pas reçu l’autorisation d’entrer en Suisse. Le directeur de l’administration fédérale des douanes Christian Bock.

L’armée arrive en renforcer des douaniers. « Car toutes les personnes qui franchissent la frontière doivent être contrôlées », justifie Christian Bock.