La place Fédérale, déserte

Mercredi, jour ordinaire de situation extraordinaire : les syndicats s'insurgent, La Poste s'accroche et la votation est repoussée

- 18 mars 2020 -

Le syndicat Unia tape du poing sur la table : il affirme avoir reçu des milliers d’appels signalant de graves violations des directives de l’Office fédéral de la santé publique. Dans les commerces, les usines et sur les chantiers.

Trop souvent, les mesures de distance physique ne sont pas respectées et rien n’est fait pour.

Serge Gnos, du syndicat Unia.

Faut-il exiger la fermeture des commerces ou des entreprises qui ne respectent pas les mesures d’hygiène et de précaution ?

Le syndicat s’en prend aussi au ministre de l’Economie Guy Parmelin, accusé de s’en tenir aux déclarations d’intentions, sans fournir la garantie effective que tous les travailleurs seront couverts par les mesures de soutien. Serge Gnos.

Comme le personnel soignant, des pharmacies ou des commerces alimentaires, les facteurs continuent de distribuer le courrier et les colis. La Poste a pour objectif de garantir le maintien du service universel en Suisse. Tout en préservant la santé de ses collaborateurs, au guichet et dans la rue.

La Poste a pris certaines mesures, qui risquent d’avoir pour effet un peu de retard dans l’arrivée du courrier dans les boîtes aux lettres.

Laurent Savary, porte-parole de La Poste.

Dans les offices, La Poste veut faire respecter la distance sociale. Son porte-parole Laurent Savary.

Malgré la tension ambiante, La Poste ne signale pas de situation critique dans ses offices. 

Il ne faut pas exclure la fermeture d’agences postales intégrées à des commerces partenaires ou des administrations locales, bouclés par ordonnance fédérale.

Votation du 17 mai reportée

C’était prévisible, le Conseil fédéral qui a tenu une nouvelle séance extraordinaire ce mercredi  renvoyé la tenue de la votation fédérale du 17 mai. Les Suisses voteront au plus tôt en septembre sur l’initiative de l’UDC qui veut abolir la libre circulation des personnes avec l’Union européenne.

Le Conseil fédéral suspend par ailleurs les délais de récolte de signatures pour les initiatives et les référendums, et déconseille avec insistance de maintenir les assemblées communales.

A Berne, l’analyse de Serge Jubin.

Le Conseil fédéral encore décidé de limiter la vente de médicaments à base de paracétamol, aspirine, ibuprofène et codéine à un seul paquet par client.

Il a aussi suspendus les actes de poursuites jusqu’au 4 avril, afin d’alléger la situation difficile des entreprises.

Il restreint enfin l’accès à la Suisse aux personnes provenant d’Espagne, aux étrangers arrivant par avion d’Italie, de France, d’Allemagne et d’Autriche. Il suspend la délivrance de visas Schengen et de visas nationaux aux ressortissants d’Etats tiers, pour 3 mois.