Virginie Masserey, de l'Office fédéral de la santé publique.

Coronavirus: la Suisse ferme partiellement sa frontière au sud

- 11 mars 2020 -

L’Administration fédérale des douanes a annoncé mercredi matin avoir fermé les barrières à neuf postes frontières secondaires au Tessin, dans le but de canaliser le trafic vers les grands points de passage.

Cela doit faciliter la tâche des douaniers, chargés de mettre en œuvre les restrictions imposées par l’Italie tout en permettant aux 70’000 frontaliers de se rendre au travail en Suisse.

Il s’agit de contrôler et d’informer. Christian Bock, directeur de l’Administration fédérale des douanes.

Scientifiquement, prolonger l’interdiction des grands rassemblements fait sens. La Suisse n’est plus seule à interdire les manifestations de masse, et certains pays vont bien plus loin qu’elle, comme la Tchéquie et la Slovaquie qui fixent la limite à un maximum de 100 personnes.

Y  aura-t-il un moment de l’épidémie favorable à l’abandon de cette interdiction des grandes manifestations ? Virginie Masserey, cheffe de section à l’Office fédéral de la Santé publique.

Le Conseil fédéral cherche la bonne manière de soutenir l’économie face au coronavirus. Il y a eu déjà des rencontres entre les partenaires sociaux, l’Office fédéral des sports a réuni les acteurs de son domaine cette semaine et l’Office fédéral de la culture entend différentes organisations jeudi.

L’inquiétude grandit alors que la situation de crise se prolonge; elle se détériore autour de la Suisse, les pays européens prenant les uns après les autres des mesures restrictives. Pour le sénateur tessinois UDC Marco Chiesa, une situation particulière nécessite des mesures particulières.

C’était un dossier de Jérôme Favre.

Le Conseil fédéral fera un point de situation vendredi; il se prononcera notamment sur l’éventuelle prolongation de l’interdiction des manifestations de plus de 1000 personnes.

Le Conseil fédéral recentre son attention sur les personnes de plus de 65 ans