Les conseillers fédéraux Ignazio Cassis et Simonetta Sommaruga, pour défendre la candidature suisse au Conseil de sécurité de l'ONU

La Suisse lance sa campagne pour décrocher un siège non permanent au Conseil de sécurité de l'ONU

- 30 octobre 2020 -

La Suisse a officiellement lancé cette nuit par vidéoconférence sa campagne pour décrocher un siège non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU en 2023 et 2024. L’élection aura lieu en juin 2022.

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis ont présenté les atouts de la Suisse.

Simonetta Sommaruga.

La Suisse a annoncé son intention d’entrer au Conseil de sécurité en 2011 déjà. A deux reprises, le Conseil national a soutenu ce projet.

Un pays peut-il à la fois être neutre et proposer sa médiation pour résoudre des conflits, et être juge au sein du Conseil de sécurité ?

Le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis.

Forte de son expérience dans les bons offices, la Suisse compte convaincre l’ONU. Ignazio Cassis.

Pour mémoire, le Conseil de sécurité de l’ONU compte 15 membres, 5 permanents avec droit de veto et 10 non-permanents, élus pour 2 ans. La Suisse brigue un poste non-permanent pour la période 2023-2024.

Pour appuyer sa candidature, la Suisse a débloqué 24 millions de francs et y affectera 25 personnes du département d’Ignazio Cassis.

Un dossier préparé à Berne par Serge Jubin.

Lien vers le site de la candidature suisse au Conseil de sécurité de l’ONU