La présidente de la commission fédérale de surveillance de La Poste Géraldine Savary

Géraldine Savary de retour sur la scène fédérale, à la présidence de Postcom

- 15 juin 2020 -

Le retour de Géraldine Savary à Berne. La socialiste vaudoise avait dû quitter l’automne passé le Conseil des Etats contre son gré, accusée d’avoir accepté le soutien financier d’un riche homme d’affaires.

Elle revient en tant que présidente de Postcom, la commission fédérale de surveillance de La Poste et des entreprises d’acheminement de biens.

Géraldine Savary peut se réjouir : La Poste remplit les exigences du service universel et elle achemine courrier et colis dans les délais.

Comment passe-t-on du rôle de faiseuse de loi, c’était son travail de parlementaire, à celui de surveillante de l’application de la loi ? Notre correspondant à Berne Serge Jubin l’a demandé à Géraldine Savary.

Même si, désormais, il y a plus d’agences postales intégrées dans les commerces et les administrations que de bureaux de Poste en Suisse, le réseau postal remplit les exigences d’accessibilité et de couverture du territoire.

Autre bon point pour la Poste : 98% des envois en courrier A sont parvenus  le lendemain à leurs destinataires.

Le volume des lettres est en chute libre, à l’inverse de celui des colis. Géraldine Savary.

Postcom surveille les activités de la Poste, mais aussi celles de 192 autres entreprises d’acheminement de biens.