Le président des commandants des polices cantonales, le Bernois Stefan Blaettler

Coronavirus: la police prête à sévir

- 2 avril 2020 -

Les autorités redoutent l’arrivée des beaux jours, mais la police est prête. Les vacances de Pâques et la météo printanière ne doivent pas faire oublier aux Suisses que le monde vit une crise sanitaire et qu’ils doivent respecter les règles d’hygiène.

Ce message a une fois de plus été répété jeudi après-midi par Daniel Koch, le délégué de la Confédération pour cette crise, lors d’un habituel point de presse de spécialistes. Et il a reçu l’appui du Bernois Stefan Blättler, président de la Conférence des commandants des polices cantonales.

Il s’est adressé d’abord aux jeunes, puis à tous.

Le commandant de la police cantonale bernoise a également appelé les motards à rester chez eux, afin d’éviter qu’ils ne surchargent les hôpitaux en cas d’accident.

Les chercheurs vont aider la Confédération à enrayer l’épidémie de coronavirus. Une task-force a été mise sur pieds pour apporter son concours à l’Office fédéral de la Santé publique. Elle réunit des experts de différents domaines, allant de l’épidémiologie à l’éthique ou l’économie.

Confiés à des scientifiques alémaniques, de l’EPFL et de l’Université de Genève, des groupes de travail centraliseront des études sérologiques et évaluent des scénarios de sortie de crise. Les chercheurs sont déjà à pied d’œuvres depuis deux jours pour répondre à de premières demandes, une dizaine déjà. Matthias Egger dirige cette task-force.

La Confédération étudie par ailleurs la possibilité d’utiliser une application européenne permettant, via Bluetooth, d’informer les personnes qui l’utilisent de contacts avec une personne infectée.