Chronique des pas perdus: 3 regards sur la manif des activistes du climat

- 26 septembre 2020 -

Ce fut l’événement de la semaine politique bernoise : l’occupation de la Place fédéral par de jeunes activistes du climat durant 48 heures. Avec leurs tentes et leurs structures imposantes, ces activistes ont rompu le calme qui règne habituellement durant la session parlementaire.

Ce campement sur la place fédérale durant une session est contraire au règlement de la Ville de Berne. La police a ainsi évacué la place mercredi avant l’aube. Que restera-t-il de cette démonstration? La poussière retombée, nos correspondants à Berne proposent trois regards sur l’événement, à l’enseigne de la chronique des pas perdus.

Premier bilan avec Anaïs Tilquin, porte-parole du mouvement Debout pour le changement et membre d’Extinction Rebellion.

Choisir un camp. Pas toujours facile quand il est question de désobéissance civile, même si l’action de cette semaine n’a pas dégénéré… sinon dans les appréciations de certains parlementaires.

Deuxième regard sur cette manif, celui de notre correspondante, Hélène Jost.

Une troisième analyse de l’occupation de la place fédérale par les activistes du climat avec notre autre correspondant à Berne, Serge Jubin.