A quand un assouplissement des mesures de lutte contre le virus ? Le Conseil fédéral décide de ne rien prévoir

- 3 février 2021 -

Le Conseil fédéral a décidé de ne rien décider ce mercredi, sur le front de la pandémie. Malgré les chiffres en baisse du nombre de nouveaux cas d’infection au coronavirus.

Car ces chiffres cachent une pandémie dans la pandémie, a dit Alain Berset : les cas d’infection au variant doublent chaque semaine. Ils ne sont encore que 20% du total, mais prendront bientôt le dessus.

Pas question d’esquisser dès maintenant un scénario d’assouplissement des mesures à partir du mois de mars. Le ministre de la santé Alain Berset.

Le gouvernement demande donc encore de la patience. Il estime que la situation du moment est comparable à celle d’avant la 2e vague. Alain Berset.

Et le Conseil fédéral tentera de ne pas perdre l’équilibre. Il reprendra ses réflexions dans quinze jours.

L’autre information du jour, c’est l’acquisition par la Confédération de 2 nouveaux vaccins, Curevac et Novavax. Ils ne sont pas encore disponibles, ils sont en phase 3 des tests.

Mais la Suisse espère recevoir 11 millions de doses de ces 2 vaccins au printemps. Elles viendront s’ajouter aux 16 millions de doses déjà achetées à Moderna, Pfyzer et AstraZeneca. Pour ce dernier vaccin, Swissmedic demande de nouvelles informations avant de le valider.

Pour Alain Berset, le rythme de vaccination prévu pourra être tenu.

Le Conseil fédéral est donc tiraillé entre informations encourageantes et menace d’une nouvelle flambée. Pas question de prédire de quoi Pâques sera fait.

Un dossier préparé à Berne par Serge Jubin.