Articles sur le sujet : « Verts »

La vice-présidente des Verts suisses, la Genevoise Lisa Mazzone

Autopsie de l’échec de Regula Rytz avec la vice-présidente des Verts, Lisa Mazzone

- 11 décembre 2019 -

La candidature de combat de Regula Rytz au Conseil fédéral a fait un flop. La Verte bernoise de 57 ans n’a recueilli que 82 voix, provenant uniqulement de la gauche.

A l’heure du bilan, les Verts sont amers. Pas résignés, tant s’en faut, mais ils en veulent à l’immobilisme des partis gouvernementaux, auxquels ils reprochent de s’accrocher au pouvoir.

Lire la suite de l’article

Regula Rytz : « Je n’ai jamais fait de plan de carrière »

- 10 décembre 2019 -

C’est demain mercredi le grand jour pour Regula Rytz. La conseillère nationale bernoise, présidente du Parti écologiste, pourrait entrer dans l’histoire en devenant la première conseillère fédérale verte.

Ses chances paraissent toutefois minces, dans la mesure où elle ne bénéficiera du soutien ni de la droite, ni du centre, sans qui une élection est mathématiquement impossible.

Lire la suite de l’article

Lisa Mazzone, vice-présidente des Verts suisses

Le succès va-t-il changer les Verts ?

- 28 octobre 2019 -

Les écologistes représentent, depuis dimanche dernier et les élections fédérales, la quatrième force politique du pays, derrière l’UDC, le PS et le PLR. Un destin que leur promettaient les sondages depuis quelques temps.

Mais leur progression, on le rappelle, a été plus grande qu’attendue puisque les Verts ont fait plus que doubler leur représentation, gagnant 17 sièges au Conseil national.

Lire la suite de l’article

Nouveau au parlement, le Vert fribourgeois Gerhard Andrey

19 des 52 conseillers nationaux des cantons romands sont nouveaux

- 22 octobre 2019 -

Et ces néophytes pourraient même être 22 lors de la prestation de serment le 2 décembre prochain, si Lisa Mazzone, Adèle Thorens et Ada Marra accèdent au Conseil des Etats.

La vague verte a aussi chamboulé la troupe des francophones au Conseil national. Les élus verts étaient 3 jusqu’ici, ils seront 10 lors de la prochaine législature. Les Vert’libéraux passent de 1 à 3. Les perdants : l’UDC (-3), le PDC (-2), le PS, le PLR et le MCG (chacun -1).

En proportion, les femmes sont moins bien représentées parmi les Romands qu’à l’échelle du Conseil national. Elle ne sont que 18, contre 34 hommes (34%, contre 44% au plan national).

Lire la suite de l’article

Balthasar Glättli, chef du groupe des Verts au parlement fédéral

Une place pour les Verts au Conseil fédéral?

- 21 octobre 2019 -

Les Verts sont prêts à entrer au gouvernement, si on leur fait une place.

Avec 13,3% des voix, les écologistes sont devenus dimanche la quatrième force politique du pays et leur poids se traduit au parlement par 27 sièges au National et d’ores et déjà 2 aux Etats (ils peuvent en décrocher jusqu’à 6). Certains d’entre eux songeaient au Conseil fédéral dès la publication de sondages qui leur promettaient une belle évolution. Mais les résultats, encore meilleurs, dopent leurs ambitions.

Lire la suite de l’article

La Bernoise Regula Rytz, à la tête des Verts depuis 2012

Fédérales 2019 : les enjeux pour les Verts avec la présidente Regula Rytz

- 12 septembre 2019 -

L’actualité climatique sourit aux Verts, qui pourraient réaliser un score historique. Les manifestations de rues se sont multipliées depuis la fin de l’année dernière et se poursuivent, puisqu’un grand rassemblement est prévu dans deux semaines à Berne.

Souvent apolitiques, ces mouvements profitent aux écologistes, qu’un récent sondage crédite de 10,5% des intentions de vote. Les Verts feraient ainsi mieux que le PDC.

Lire la suite de l’article

Robert Cramer est le dernier représentant des Verts au Conseil des Etats

Les parlementaires fédéraux qui s’en vont: Robert Cramer (Vert/GE)

- 27 août 2019 -

Etre écologiste au Conseil des Etats, c’est le plus souvent être bien seul… Robert Cramer est entré à la Chambre des cantons en 2007 et, à 65 ans aujourd’hui, il estime venu le temps de passer la main à plus jeune, en espérant l’élection de Lisa Mazzone cet automne.

L’écologiste genevois, qui était conseiller d’Etat il y a douze ans et devait le rester encore deux ans, était arrivé aux Etats en même temps que son collègue de parti vaudois Luc Recordon.

Lire la suite de l’article