Articles sur le sujet : « KKS »

Christine Schraner Burgener, diplomate aguerrie, nouvelle cheffe du SEM

Les 5 postes de secrétaires d’Etat de la Confédération seront occupés par des femmes

- 25 février 2021 -

La nomination par le Conseil fédéral de Christine Schraner Burgener à la tête de l’Office des migrations de la Confédération constitue un double événement. C’est la première fois qu’une femme dirigera le SEM, elle succèdera en 2022 à Mario Gattiker. Et, surtout, les 5 postes de secrétaires d’Etat de la Confédération seront occupés par des femmes.

Elles sont souvent dans l’ombre et leurs noms sont peu connus : Ce sont Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch au secrétariat d’Etat à l’économie, Daniela Stoffel aux affaires financières internationales, Martina Hirayama à l’éducation, la recherche et l’innovation, Livia Leu comme négociatrice avec l’Union européenne et, donc, Christine Schraner Burgener aux migrations.

Lire la suite de l’article

Karin Keller-Sutter explique son engagement contre l’initiative pour des multinationales responsables

- 11 novembre 2020 -

Partisans et adversaires de l’initiative pour des multinationales responsables, soumise au peuple le 29 novembre, font le forcing pour convaincre. Comme elle l’avait fait pour s’opposer à l’initiative de limitation de l’UDC en septembre, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter s’engage fortement pour présenter les dangers du texte sur les multinationales qu’elle demande de rejeter.

A un peu plus de deux semaines du scrutin, elle a accordé une interview aux radios régionales romandes.

Lire la suite de l’article

Des dizaines de milliers de drapeaux orange affichés par les partisans de l'initiative

Votation fédérale du 29 novembre : les enjeux de l’initiative pour des multinationales responsables

- 09 novembre 2020 -

Deux initiatives populaires sont soumises aux citoyens suisses le 29 novembre. Dont celle dite des « multinationales responsables ». Elle exige des entreprises suisses qu’elles respectent aussi à l’étranger les droits humains et environnementaux.

Le débat est passionné, opposant notamment les milieux politiques de droite et une partie du patronat, à la gauche, aux ONG et aux églises.

Lire la suite de l’article