Stiepan Aurélien Kovac, à gauche, CEO de la société QRCrypto SA à Fribourg

Une initiative populaire pour inscrire dans la Constitution l'autodétermination numérique de la Suisse

- 21 juillet 2021 -

La Suisse doit être maîtresse de ses outils informatiques et de sa sécurité numérique. Convaincu qu’il y a urgence à fixer ce principe dans la Constitution, l’ingénieur-patron d’une société de protection des données par cryptographie, Stiepan Kovac, lancera en fin d’été une initiative populaire.

La maîtrise numérique est un enjeu majeur de ce 21e siècle. Stepian Kovac veut conscientiser davantage la population et les autorités. Et pour se protéger, rien de tel que l’autodétermination numérique.

Ecoutez le patron de la société QR-Crypto établie à Fribourg.

Autonomie numérique signifie-t-il que seuls les pouvoirs publics en détiennent les clés ? Ou faut-il trouver un juste équilibre en numérisation publique et compétences privées. Stiepan Kovac.

Pour persuader la population de le suivre, Stiepan Kovac met en avant, par exemple, l’absence de protection lorsqu’on utilise le logiciel de visioconférence Zoom.

Stiepan Kovac est patron de l’entreprise QRCrypto SA à Fribourg.