La ministre de Justice et police Karin Keller-Sutter

Un exercice pour faire face à la menace terroriste

- 31 octobre 2019 -

La Suisse est-elle prête à faire face à des attaques terroristes et à une menace terroriste de longue durée ? Elle le saura dans quelques semaines, lorsqu’elle fera le bilan de l’Exercice fictif de 52 heures du 11 au 13 novembre prochain.

Le Réseau national de sécurité s’est inventé un scénario digne d’un polar, avec attaques terroristes à Genève revendiquées par un groupuscule d’extrême gauche, des dizaines de morts, les autorités menacées, une centrale nucléaire visée.

Un tel scénario apocalyptique est-il réaliste ? La ministre de Justice et police Karin-Keller-Sutter.

Les explications de Karin Keller-Sutter

Les polices fédérales et cantonales sont déjà habituées à travailler ensemble, pour assurer la sécurité du forum économique de Davos par exemple.

Les policiers, membres des corps cantonaux – ils sont quelque 18 000 en Suisse – sont-ils prêts à faire face à une attaque terroriste ? Le vice-président de la Conférence des commandants des polices cantonales de Suisse, le Valaisan Christian Varone.

L’interview de Christian Varone