Le loup revient hanter les travées du parlement fédéral

- 10 mars 2021 -

En septembre dernier, le peuple rejetait la loi sur la chasse, et avec elle, des mesures permettant d’abattre plus facilement les loups. Pourtant, le dossier est loin d’être clos.

Les éleveurs et éleveuses continuent d’appeler de leurs vœux de nouvelles règles pour protéger leurs troupeaux. Leurs appels ont été relayés cette semaine au parlement fédéral, avec deux motions identiques largement acceptées mardi et mercredi par les Chambres. Le texte demande au Conseil fédéral d’utiliser sa marge de manœuvre pour abaisser les seuils autorisant à tirer un prédateur problématique.

Mais cette décision ne va-t-elle pas à l’encontre de la volonté populaire ? La réponse du conseiller national UDC valaisan Franz Ruppen.

L’objectif de base des commissions parlementaires consistait à aider rapidement les éleveurs, tout en travaillant en parallèle sur une nouvelle version de la loi sur la chasse. Mais ce deuxième volet a échoué à la Chambre haute.

Ne restent donc que les mesures concernant l’abattage du loup, ce que regrette le conseiller national valaisan des Verts et membre de la commission de l’environnement, Christophe Clivaz.

Au final, seuls les Verts et une partie des Vert’libéraux ont rejeté le texte. Le Conseil fédéral devra donc proposer un projet prochainement.

Votation du 27 septembre: la régulation du loup au centre de la révision de la loi sur la chasse

2 oui, 3 non ce 27 septembre dans les urnes, et après ?