Mathias Reynard fait ses adieux au parlement fédéral : "J'ai su rester imperméable aux lobbys et à toute pression"

- 31 mai 2021 -

Le parlement fédéral a pris congé ce lundi 31 mai d’une personnalité qui aura marqué le Palais fédéral de son empreinte : le conseiller national socialiste valaisan Mathias Reynard, élu au Conseil d’Etat de son canton et déjà entré en fonction il y a un mois.

L’occasion, pour celui qui fut le plus jeune élu du pays en 2011, de confier son ressenti, de faire le bilan, de comparer les fonctions de parlementaire et de ministre. Avec l’amabilité qui l’a caractérisé durant son mandat bernois, Mathias Reynard a répondu à notre correspondant à Berne Serge Jubin, qui lui a d’abord demandé comment il allait, s’il était fatigué, noyé par les dossiers valaisans, s’il était déjà « collégialisé » ?

Le successeur de Mathias Reynard au Conseil national s’appelle Benjamin Amoos. Il a 41 ans, est économiste de formation et préside le groupe parlementaire socialiste valaisan depuis 2016. Il sera assermenté ce mardi matin.

Nouvelle présidence au Parti socialiste : bonnet rouge ou rouge bonnet