2023, année électorale fédérale : le Centre veut reconquérir

« Le Centre est sur la bonne voie ! » Pour la rentrée politique 2023 vendredi 6 janvier à Berne et la traditionnelle conférence des rois du Centre, issu de la fusion du PDC et du PBD, le président Gerhard Pfister a en quelque sorte lancé les hostilités à 10 mois des élections fédérales.

Le Centre s’est présenté revigoré, bien décidé à amorcer une reconquête, après le lent déclin qui a marqué les élections fédérales des deux dernières décennies. Le parti du Centre s’estime plus indispensable que jamais pour trouver des solutions de compromis, dans un espace politique suisse de plus en plus polarisé.

Le conseiller national zougois et président du Centre Gerhard Pfister.

Le Centre croit donc en ses chances de redresser une barre déclinante depuis plusieurs élections. Il estime avoir un potentiel intéressant dans les grands cantons de Zurich et de Berne.

S’estimant indispensable pour trouver des solutions et construire des majorités politiques, le Centre peine à se profiler sur un thème phare de campagne. Le vice-président du parti, le Jurassien Charles Juillard, n’est pas d’accord.

Le Centre fait par ailleurs bloc derrière sa conseillère fédérale Viola Amherd, et n’allez pas dire à Gerhard Pfister qu’elle a manqué de cran en restant au département de la défense.