Appel à ne pas retourner au monde d'avant

- 27 avril 2020 -

Il y a ceux qui veulent remettre la machine commerciale et économique en route au plus vite, retourner à la normale. Et d’autres qui pensent qu’il faut repartir autrement.

Un groupe de Romands, sans tête d’affiche, lance sur les réseaux sociaux l’ « Appel du 4 mai », pour, je cite, un « redémarrage humaniste, local et durable ».

Pourquoi l’appel du 4 mai ? Parce que le parlement fédéral reprend ses travaux le 4 mai à Berne. Et l’appel lui est évidemment destiné.

Lancé jeudi dernier, l’appel a été signé par près de 25’000 personnes lundi dans l’après-midi. Ses auteurs visent les 100’000 signatures, comme pour une initiative populaire.

Qui compose le noyau de l’Appel du 4 mai ? La réponse de l’une des initiatrices, l’auteure genevoise Julie Gilbert.

Ce groupe estime donc le moment venu, au sortir du confinement, de changer de régime de vie et de mieux respecter la planète. Julie Gilbert.

Lien vers le site internet de l’Appel du 4 mai