Articles dans la catégorie : « Actualités Suisse »

Christian Levrat quitte la présidence du Parti socialiste. Il est fier de la progression des forces progressistes

- 16 octobre 2020 -

Après plus de douze ans de règne, le Fribourgeois Christian Levrat quitte ce samedi la présidence du Parti socialiste suisse. Le congrès virtuel du parti doit permettre l’élection d’un duo de jeunes coprésidents alémaniques : la Zurichoise Mattea Meyer et l’Argovien Cédric Wermuth.

Lorsque Christian Levrat a pris les rênes du PS en 2008, le parti pesait 19,5% de l’électorat. Il en est à 16,8% aux élections fédérales de 2019.

Lire la suite de l’article

Christoph Blocher fête ses 80 ans, le personnage fascine

- 12 octobre 2020 -

Il est le politicien suisse le marquant des 40 dernières années : Christoph Blocher a fêté ses 80 ans ce dimanche. Il n’a plus de mandat politique, mais reste très présent et écouté dans les coulisses de l’UDC. Dès qu’on parle d’Europe, il est aux aguets pour défendre bec et ongles l’indépendance de la Suisse.

Quel héritage laisse celui dont le principal fait d’armes est le rejet de l’adhésion de la Suisse à l’Espace économique européen en 1992 ? Quelle image a-t-on de celui qui a siégé à Berne à partir de 1979 et fut conseiller fédéral de 2004 à 2007 ?

Lire la suite de l’article

Le Vaudois François Chérix, coprésident du Nouveau mouvement européen suisse jusqu'à ce week-end

Le Nomes a un nouveau président. A quoi sert encore un mouvement pro-européen ?

- 05 octobre 2020 -

Les Suisses et les Suissesses ne veulent pas couper les ponts avec l’Union européenne. Ils l’ont dit clairement lors des dernières votations. Mais l’avenir des relations avec Bruxelles est loin d’être évident pour l’instant.

Alors que tous les yeux sont tournés vers un potentiel accord-cadre, il y a un mouvement qui continue de croire à une adhésion de la Suisse à l’UE : le Nomes. Il vient de changer de présidence ce week-end avec la désignation du Bâlois Eric Nussbaumer.

Lire la suite de l’article

Chronique: les Suisses votent-ils différemment depuis la pandémie ?

- 03 octobre 2020 -

Mise en sourdine pendant les mois de semi-confinement, la démocratie directe suisse a repris ses droits. Avec une mobilisation qui a surpris tout le monde dimanche dernier : près de 60% de participation au scrutin fédéral.

Il y aura une autre votation fédérale, dans moins de deux mois. Le 29 novembre pourrait ainsi être aussi chaud que le 27 septembre. Les objets soumis aux Suisses font appel à la morale et à l’éthique. Ils pourraient avoir un effet d’entraînement l’un pour l’autre.

Lire la suite de l’article

Les activistes du climat, lors de l'occupation de la Place fédérale en septembre

Des activistes du climat romands lancent le référendum contre la loi sur le CO2

- 02 octobre 2020 -

La Grève du climat se radicalise, à tout le moins ses sections romandes : elles lancent le référendum contre la loi sur le CO2 votée vendredi dernier par le parlement. Elles l’ont fait savoir ce vendredi à Berne. L’UDC a aussi annoncé son intention de combattre cette loi par référendum.

Pour les jeunes de la Grève du climat, la loi ne fait qu’entretenir le statu quo et ne vise pas les véritables producteurs de CO2.

Lire la suite de l’article

Le directeur en partance de l'OFSP Pascal Strupler, à gauche, avec l'ancien M. Covid de la Confédération Daniel Koch

« J’espère disposer de vaccins contre le Covid à fin 2020 – début 2021. » Entretien avec Pascal Strupler, directeur de l’OFSP, qui part en retraite

- 29 septembre 2020 -

A 61 ans, un grand commis de la Confédération s’en va, à la fin de ce mois, le Berno-Valaisan Pascal Strupler. Il est, depuis dix ans, directeur de l’Office fédéral de la Santé publique.

Il aura travaillé dans 4 départements de la Confédération et été bras droit de Pascal Couchepin, avant de se voir confier les rênes de l’OFSP. La santé publique est un domaine de première importance : on tente d’y réguler la santé et ses coûts. Et depuis 9 mois, il doit gérer la pandémie de coronavirus.

Lire la suite de l’article

2 oui, 3 non ce 27 septembre dans les urnes, et après ?

- 28 septembre 2020 -

Les urnes ont livré leur verdict ce dimanche 27 septembre lors de votations très attendues, les premières depuis la crise du coronavirus. C’est « oui » au congé paternité et aux avions de combat, c’est « non » aux déductions fiscales pour les enfants, à la loi sur la chasse et à l’initiative de l’UDC dite « de limitation ».

Mais tous ces dossiers sont loin d’être clos. Il y aura un « après », que partisans et opposants promettent de suivre de près.

Lire la suite de l’article

Votations fédérales: oui pour 8670 voix aux nouveaux avions de combat

- 27 septembre 2020 -

2 oui, aux nouveaux avions de combat, d’extrême justesse, et au congé paternité. Et 3 non. Les émotions ont été vives en ce dimanche de votations fédérales à suspense.

Les Suisses ont rejeté à 61,7% l’initiative de limitation de l’UDC, c’était attendu. Au bout du suspense, l’achat de nouveaux avions de combat l’emporte à 50,1%. C’est oui au congé paternité à 60%, non à la loi sur la chasse à 51,9%. Le rejet des déductions fiscales augmentées pour enfants est beaucoup plus net à 63,2%.

Lire la suite de l’article

Chronique des pas perdus: 3 regards sur la manif des activistes du climat

- 26 septembre 2020 -

Ce fut l’événement de la semaine politique bernoise : l’occupation de la Place fédéral par de jeunes activistes du climat durant 48 heures. Avec leurs tentes et leurs structures imposantes, ces activistes ont rompu le calme qui règne habituellement durant la session parlementaire.

Ce campement sur la place fédérale durant une session est contraire au règlement de la Ville de Berne. La police a ainsi évacué la place mercredi avant l’aube. Que restera-t-il de cette démonstration? La poussière retombée, nos correspondants à Berne proposent trois regards sur l’événement, à l’enseigne de la chronique des pas perdus.

Lire la suite de l’article

La conseillère nationale PLR genevoise Simone De Montmollin

Sanctions pas nécessaires pour tendre à l’égalité salariale

- 25 septembre 2020 -

Lors de l’ultime matinée de la session d’automne des Chambres fédérales, le Conseil national a refusé par 108 voix contre 80 de modifier la loi sur l’égalité, entrée en vigueur il y a 3 mois.

La majorité bourgeoise n’a pas jugé utile d’y inscrire des sanctions contre les sociétés qui n’appliquent pas l’égalité salariale.

Lire la suite de l’article