Deux des chercheuses de l'enquête Selects: Isabelle Stadelmann-Steffen et Anke Tresch

Analyse des élections fédérales de 2019: les manifs pour le climat et la grève des femmes ont pesé

- 3 juillet 2020 -

Les vagues vertes et violettes des élections fédérales d’octobre dernier sous la loupe des chercheurs du Fonds national suisse. Qui a voté pour quel parti, pour quelles raisons ?

L’étude Selects était présentée vendredi matin à Berne. Pas de révélation nouvelle, mais une tendance forte : la stabilité politique qui fait la réputation de la Suisse s’effrite toujours un peu plus. Les thèmes d’actualité et la rue ont une influence prépondérante.

Au point d’avoir donné aux élections fédérales de 2019 une couleur historique. La chercheuse de l’Université de Lausanne Anke Tresch.

L’année pré-électorale 2019 a été marquée par les manifestations des jeunes pour défendre le climat et la grève des femmes. Les Verts, les jeunes et les femmes ont fortement progressé au parlement fédéral.

Paradoxe : ce n’est pas une mobilisation renforcée des jeunes et des femmes qui a provoqué ces changements. Anke Tresch.

Les Verts sont ainsi passés de 11 à 28 conseillers nationaux, les Verts’libéraux de 7 à 16. Qui a voté vert ?

Est-ce qu’à l’instar de la France ou de l’Italie, la Suisse verra ses partis traditionnels s’effriter pour laisser la place à d’autres mouvements ? Anke Tresch.

Lien vers le site de l’étude Selects 2019

Lien vers le rapport sur les élections fédérales 2019 (PDF)