Articles dans la catégorie : « Les modules »

L'oeuvre d'art contemporain prendra place dans le triangle du fronton du Palais.

Bientôt une œuvre d’art contemporain au fronton du Palais fédéral

- 24 février 2020 -

Comment donner, près de 120 ans après son inauguration, un coup de jeune au Palais fédéral ? En greffant une œuvre d’art contemporain sur le tympan du fronton de la façade nord du bâtiment, côté place Fédérale.

La Délégation administrative du Parlement, qui réunit les présidents et vice-présidents des deux conseils, a donné son feu vert au lancement d’un concours d’art contemporain. L’œuvre lauréate trônera au sommet du Palais à partir de 2022 ou 2023, lorsque la Suisse célèbrera les 175 ans de l’Etat moderne et de la Constitution de 1848.

Lire la suite de l’article

Viola Amherd, avec le commandant de corps Thomas Süssli

L’armée va investir 15 milliards d’ici à 2030. Si le peuple le veut bien

- 20 février 2020 -

L’armée suisse est à un tournant. Plusieurs de ses systèmes sont obsolètes. Elle doit réaliser de gros investissements pour être, comme le souhaite la ministre Viola Amherd, moderne et efficace.

La conseillère fédérale a présenté ce matin à Berne le message sur l’armée pour 2020. Les moyens à disposition augmentent de 1,4% par année, ces 10 prochaines années. En moyenne annuelle, les dépenses pour l’armée passeront de 5 à près de 6 milliards.

Lire la suite de l’article

Jeudi 19 février 2020, 11 heures, les premiers matériaux quittent la centrale de Mühleberg

Le démantèlement de la centrale nucléaire de Mühleberg a démarré

- 19 février 2020 -

Deux mois exactement après l’arrêt définitif de la centrale nucléaire de Mühleberg, la désaffectation et le démontage sont en route. Ce matin, un premier camion a évacué des plaques de béton qui seront recyclées.

Le démantèlement de la centrale prendra 10 ans. On n’en est qu’à la mise hors service des machines et du matériel non contaminés.

Lire la suite de l’article

Le logo de l'entreprise zougoise Crypto AG

Affaire d’espionnage Crypto: qui savait quoi à la Confédération ?

- 12 février 2020 -

Que savaient les autorités suisses des pratiques d’espionnage de la CIA, qui s’appuyait sur l’entreprise zougoise Crypto ?

Depuis plusieurs décennies, tenue par les Etats-Unis, la société Crypto a vendu à 130 pays, un système de chiffrement des données. Auquel les Etats-Unis avaient aussi un accès. Cela a permis à la CIA d’espionner toute la planète.

Lire la suite de l’article

La santé des plantes, à préserver de toute urgence

- 31 janvier 2020 -

La Confédération a lancé, jeudi à Zollikofen près de Berne, l’ « Année internationale de la santé des végétaux » en Suisse. L’ONU a promulgué 2020 année de la protection des plantes.

Le réchauffement climatique et l’intensification du trafic des personnes et, surtout, des marchandises, menacent la santé des végétaux. Les insectes ravageurs font un tort considérable à l’environnement.

Lire la suite de l’article

Daniel Koch, responsable de la Division des maladies transmissibles à l'Office fédéral de la santé publique

Pour faire face au coronavirus, la Suisse se dit prête

- 28 janvier 2020 -

La Suisse fait front commun contre d’hypothétiques cas de coronavirus. Après la France, le Canada et les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne ont signalé mardi des cas, et pour la première fois des transmissions du virus par contact humain ailleurs qu’en Chine.

La situation évolue très rapidement, et les spécialistes estiment que les chiffres donnés par les autorités chinoises, une centaine de morts et plus de 4’500 cas, sont inférieurs à la réalité. La Confédération se prépare elle aussi.

Lire la suite de l’article

Le président d'Helvetia Latina, le conseiller national PLR vaudois Laurent Wehrli.

Les Romands désormais absents des présidences des partis politiques

- 27 janvier 2020 -

S’il ne reste qu’un politicien latin puissant, ce sera le socialiste vaudois Roger Nordmann. En avril, Christian Levrat quittera la présidence du Parti socialiste, et un duo alémanique pourrait lui succéder: les latins seraient alors presque totalement écartés de la direction des grands partis suisses.

Ainsi, seuls des germanophones occupent les fonctions de président de parti, de secrétaire général ou de chef de groupe parlementaire, à l’exception de Roger Nordmann qui conduit la députation socialiste à Berne. Le Valaisan Mathias Reynard, candidat à une coprésidence du PS, espère représenter la Romandie, alors que les Verts et l’UDC devraient se choisir un nouveau président alémanique.

Lire la suite de l’article

Pièces de monnaies à l’effigie de Roger Federer: elles sont disponibles

- 23 janvier 2020 -

Elles sont enfin arrivées, les pièces de monnaies « spéciales Roger Federer » ! La prévente en décembre dernier avait suscité un raz-de marée. La Monnaie fédérale Swissmint a frappé et émis ce jeudi 70 000 pièces à l’effigie du champion de tennis. Les pièces de base coûtent 30 francs et ont une valeur nominale de 20 francs.

L’Institut officiel d’émission des monnaies suisses met sur le marché une autre pièce d’exception : la plus petite pièce en or du monde, d’un poids de 0,06 gramme. Celle-là s’adresse surtout aux collectionneurs.

Lire la suite de l’article

La nouvelle cheffe du groupe parlementaire du Centre Andrea Gmür

La PDC lucernoise Andrea Gmür est la nouvelle présidente du groupe parlementaire du Centre

- 21 janvier 2020 -

La nouvelle patronne du Centre, au parlement, sait exactement ce qu’elle veut. La PDC Andrea Gmür a été élue par ses pairs en fin de semaine à la tête du groupe du Centre qui compte 13 élus au Conseil des Etats et 31 au Conseil national.

A 55 ans, l’ancienne enseignante d’anglais et de français vient de faire son entrée aux Etats, après une législature passée à la Chambre basse. Elle se retrouve à la tête d’un groupe hétéroclite, composé de démocrates-chrétiens, d’évangéliques et de bourgeois démocrates.

Lire la suite de l’article

Pierre-Yves Maillard, président de l'Union syndicale suisse

Pierre-Yves Maillard, président de l’USS: « Nous voulons, en 2020, refermer la parenthèse néolibérale »

- 10 janvier 2020 -

Huit mois après son arrivée à la présidence de l’Union syndicale suisse, l’ancien conseiller d’Etat vaudois Pierre-Yves Maillard imprime son style. Aux coups d’éclat, il préfère la négociation. Il a obtenu des compromis avec le patronat pour une rente-pont en faveur des chômeurs âgés et pour réformer le 2e pilier des retraites.

Pierre-Yves Maillard s’affiche aussi comme un leader syndical qui prend du recul. Il entend refermer la parenthèse de 30 ans de néolibéralisme et de désolidarisation.

Lire la suite de l’article