La réouverture des salons de coiffure, des magasins de bricolage ou des fleuristes exige des aménagements

- 27 avril 2020 -

Les Suisses peuvent aller chez le coiffeur avant d’acheter un bouquet de fleurs. Ce lundi sont assouplies certaines des restrictions imposées il y a plus d’un mois par le Conseil fédéral pour enrayer la propagation du coronavirus.

Il s’agit d’une première étape de sa stratégie de sortie de crise. Les pépinières, les jardineries, les magasins de bricolage, les coiffeurs, les instituts de beauté, les solariums et les cabinets dentaires peuvent par exemple ouvrir leurs portes. Mais cela ne se fait pas sans quelques aménagements.

De Berne, c’est un dossier de Jérôme Favre.

Et même si de premières mesures sont assouplies, les règles d’hygiène restent valables, tout comme la recommandation faite aux personnes à risque d’éviter de sortir et l’interdiction des rassemblements de plus de cinq personnes.